Fermer la publicité

Sainte-Blandine (Lyon 2e) pousse ses murs

le 18 avril 2017 - Michel GODET - Actualité

Sainte-Blandine (Lyon 2e) pousse ses murs
Photo : Michel GODET - Les architectes d'intérieur Marine de Jauréguiberry et Dimitri Nior

.

Derrière les voûtes de Perrache (Lyon 2e), l’église et la paroisse Sainte-Blandine ne cessent d’être sous les feux de l’actualité depuis plusieurs mois. Dernière actualité en date : l’inauguration d’une mezzanine qui permet d’augmenter la capacité de l’église néogothique de 550 places, consacrée en mai 1879, de 180 places. Sachant que le nombre de ses fidèles a pratiquement quadruplé ces dernières années.

A quelques jours de Pâques et au delà de cette renaissance de la foi des fidèles, c’est bien d’une prouesse technique, dont il s’agit. Œuvre du cabinet lyonnais d’architectes Madi et après blanc-seing de la paroisse, du diocèse et de la mairie, propriétaire des lieux, cette mezzanine allie sobriété, élégance avec un modernisme de bon aloi en parfaite adéquation avec les « vieux murs ». Le coût de sa construction s’élevant à 350 000 €.

« Autoportante sur une structure de charpente métallique d’une grande complexité technique et pesant entre 40 et 50 tonnes, elle s’adosse justement à ces vieux murs périphériques, tels des gradins d’une salle de spectacle contemporaine qui s’intègrent parfaitement dans l’ancienne église et dans le respect de ses formes », soulignent les jeunes architectes d’intérieur (Cabinet Madi La Mulatière) Marine de Jauréguiberry (25 ans) et son associé Dimitri Nior (26 ans).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide