Fermer la publicité

Henri-Michel Comet : la carrière préfectorale dans la peau

le 09 mars 2017 - Julien THIBERT - Actualité - article lu 48 fois

Vidéo.Cette semaine, le nouveau préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s'est prêté au jeu des questions-réponses à l'occasion d'une rencontre avec la presse régionale. Si ses missions préfectorales s'effectueront logiquement dans la continuité de son prédécesseur, l'homme laissera forcément une empreinte personnelle de son passage.

De ce qu’il a pu expliquer, et au vu de son CV, Henri-Michel Comet, possède un parcours préfectoral classique, mais ponctué d’évènements marquants : l’affaire Merah à Toulouse en 2012, la fermeture de l’usine Goodyear à Amiens en 2014, et plus récemment le dossier de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes à Nantes.
De quoi renforcer son appétence pour « le maintien d’une cohérence territoriale » au sein de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.
«  Il s’agit d’une région créatrice et dynamique, créatrice de richesse par son économie, créatrice de culture dans sa diversité. Et je ne pense pas seulement à Lyon ! Je pense aussi à Grenoble, à Saint-Etienne, à Clermont-Ferrand … Il y a donc une armature urbaine forte, mais ma vision est bien plus large, dans laquelle chacun apporte son écot, notamment  les territoires ruraux qui fondent aussi notre culture et notre richesse. A moi de m’inscrire dans cette double démarche  de dynamisme et de cohésion » commente Henri-Michel Comet.
Le représentant de l’Etat réaffirme sa volonté d’aménager le territoire de manière équilibrée assurant qu’il ne se laissera pas vampiriser par la seule métropole de Lyon.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide