Fermer la publicité

Mitsubishi : un centenaire qui a de l'avenir

le 02 mars 2017 - Michel MOLAME - Automobile - article lu 8 fois

Mitsubishi : un centenaire qui a de l'avenir
Le Pajero, légende du Dakar

Après avoir collaboré avec PSA, fournissant notamment au constructeur français les bases techniques des i-ION et C-Zéro électriques ainsi que celles des Peugeot 4008 et Citroën Air-Cross, Mitsubishi a rejoint fin 2016 l'Alliance Renault-Nissan.

Plus proche du second que du premier, géographiquement mais aussi en raison des atermoiements du gouvernement français, le constructeur japonais adoptera vraisemblablement une nouvelle stratégie tout en restant dans sa spécialité : le tout-terrain.

Il  présente d’ailleurs justement au Salon de Genève son dernier SUV compact : l’Eclipse Cross qui se situe entre l’ASX et l’Outlander, en reprenant le nom d’un véhicule mythique vendu à 1 400 000 unités aux USA à travers ses quatre générations. Ce SUV aux allures de coupé sportif inaugure aussi une peinture rouge innovante évoquant justement la luminosité particulière observée lors d’une éclipse totale de soleil.

C’est en 1870 que Yatoro Iwasaki lançait la firme au Japon, produisant la Model A en 1917, en donnant ainsi  le départ d’une production automobile qui fêtera son centenaire cette année. Premier moteur diesel du Japon en 1931 ; premier 4x4 en 1936, le fameux PX33 dont on reverra une réplique au Dakar ; première voiture électrique en 1971, à côté de victoires en rallies ou Grands Prix dans les années 60. Mitsubishi débarquait en Europe en 1974 au Salon de Londres et en France 4 ans plus tard, importé par Sonauto.

Lancé en 1982, le Pajero participait l’année suivante au Paris-Dakar, le gagnant en 85 aux mains de Patrick Zaniroli. Et les victoires s’enchaînaient ensuite avec douze podiums dont sept d’affilée avec des pilotes comme Hubert Auriol, Bruno Saby, Stéphane Peterhansel, Luc Alphand et aussi Jutta Kleinschmidt, la première  - et la seule - féminine à triompher dans une telle épreuve.

C’est en 2009 que la marque aux trois diamants lançait sa petite i-MIEV 100 % électrique, 4 places dans 3,47 m, qui promet aujourd’hui 160 kilomètres d’autonomie et a connu dernièrement la première expérience de vente en ligne. Maintes fois restylé au cours de ses 35 ans de carrière, le Pajero 3 ou 5 portes (4 m 39 ou 4 m 90) apparait comme l’un des derniers franchisseurs, avec son 3.2 DiD de 200 chevaux. Le pick-up L 200, Club Cab ou Double Cab, attire de son côté une clientèle fidèle appréciant ses qualités de franchisseur avec son 4 cylindres diesel de 154 ou 181 ch.

En ville, la petite citadine Space Star de 3,71 m dispose d’ un espace intérieur intéressant associé  au punch de son 3 cylindres 1.2 de 80 ch. A l’étage au-dessus, le SUV compact ASX de 4,30 m vient de connaître un restylage le rapprochant de la silhouette de l’Outlander. Deux ou quatre roues motrices, il offre un diesel 1.6 de 115 ch venant de PSA et deux essence de 115 ou 150 ch.

Au sommet de la gamme, l’Outlander peut accueillir jusqu’à 7 passagers mais la version hybride rechargeable - la plus intéressante - se contente de cinq. Son 4 cylindres 2.0 essence de 121 ch est renforcé par deux moteurs électriques donnant ainsi 203 ch en cumulé et permettant une autonomie électrique pure d’environ 50 kilomètres. Restylé et encore amélioré l’an passé, ses ventes ont progressé de 31 % en 2016 et sa première version s’affiche à 39 900 €.

Le modèle 2017 s’est enrichi de nombreux équipements supplémentaires : projecteurs antibrouillard à LED, feux automatiques, alerte d’angle mort, détection des piétons, système multimedia compatible, etc. Le système hybride rechargeable est garanti 8 ans et 160 000 kilomètres en complément de la garantie classique de 5 ans ou 100 000 km de l’ensemble de la gamme Mitsubishi.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide