Fermer la publicité

Seat Leon : la grande famille

le 26 mai 2017 - Michel MOLAME - Automobile

Seat Leon : la grande famille

Avec 408 000 exemplaires en 2016, Seat affiche une hausse de 28 % sur les 4 dernières années en obtenant également ses meilleurs résultats financiers : 113 M€ de bénéfices opérationnels. Et la saga se poursuit en ce début d'année où la marque connait la 3e meilleure progression du marché français, avec 6 400 ventes.

Si l’Ibiza, très prochainement remaniée, assure pratiquement la moitié des ventes de la marque, la Leon n’est pas loin derrière, avec le tiers des immatriculations. Lancée en 1999, elle aborde aujourd’hui sa 4e génération en bénéficiant d’améliorations qui devraient lui permettre d’affirmer encore sa position sur le marché français en puisant dans la grande banque d’organes de Volkswagen.

Elle ajoute ainsi désormais le 1.6 TDI de 115 ch de la Golf à côté de ses nombreuses autres motorisations : 4 essence de 110, 115, 150 et 180 ch et 2 diesel de 150 et 184 ch, tous associés à une boîte mécanique à 6 rapports ou l’automatique DSG 7. Seat, qui a enregistré une hausse de 83 % du nombre de ses boîtes automatiques pendant les 3 dernières années poursuit résolument dans cette voie. Selon une étude, 97 % des utilisateurs d’une DSG recommanderaient cette boîte, maintenant fiabilisée, à leur entourage.

Les consommations varient ainsi de 4,4 à 6 litres de super ou 4,2 à 4,8 litres de gazole avec des rejets de 119 à 138 g de CO2. Toutes les motorisations évitent le malus écologique hormis le puissant 180 ch essence.

Difficile au volant d’échapper à quelques coups de cœur pour des raisons diverses rejoignant  un évident agrément de conduite. Les amateurs de diesel trouveront leur bonheur avec les 115 et 150 ch en fonction d’une utilisation généralement urbaine ou au contraire autoroutière. Plus plaisant encore, le 150 ch essence sait s’adapter à toutes les situations en donnant du plaisir à son conducteur dans une belle harmonie de silence et d’efficacité.

Si Seat n’a procédé qu’à un léger lifting de la face avant de sa Leon : clignotant intégré, calandre nid de guêpe, pare-chocs et phares à LED, l’impression perçue dépasse l’ampleur de ces retouches. Bravo les designers. Adoucie, moins taillée à la serpe, la Leon affirme avec bonheur une présence rassurante en élargissant les épaules. Trois nouvelles couleurs complètent le changement : aubergine, rouge désir et bleu électrique.

L’intérieur, qui peut bénéficier de 20 ambiances différentes, ajoute de nouveaux équipements à côté d’un écran de navigation passé à 8 pouces. Deux packs panachent encore toutes les avancées de la technique moderne : alerte de franchissement de ligne, reconnaissance des panneaux de circulation, régulateur adaptatif, feux de route intelligents, aide au freinage d’urgence avec détection piétons, etc.

Forte de plus de 40 versions, la gamme Leon propose le plus vaste choix qui soit entre coupé 3 portes, berlines ou breaks, de 19 990 à 33 035 € selon les 4 finitions Référence, Style (le cœur de gamme) Xcellence typée confort et FR résolument sportive. Seat y ajoute encore 4 modèles Xpérience à transmission intégrale 4Drive avec motorisations 150 à 184 ch, et 4 autres Leon Business limitées alors à des motorisations de 110 ou 115 ch pour les entreprises. Outre la toute prochaine Ibiza, un petit SUV est attendu cette année et une version 7 places en 2018.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide