Fermer la publicité

Dans les coulisses de la Georges

le 03 septembre 2016 - Charlotte MOUNARD - Evasion / Tourisme

Dans les coulisses de la Georges
© Brasserie Georges

Les 17 et 18 septembre, les Journées européennes du patrimoine rempilent, sur le thème « Patrimoine et citoyenneté ». Et si l'on faisait un tour du côté de l'emblématique restaurant de Perrache, qui fête ses 180 ans cette année ?

Mon premier, tel l’emblème du quartier de Perrache, exhibe son imposante façade sur le cours de Verdun. Mon second aligne des chiffres XXL : salle de restauration de 677 m², 6,3 m de hauteur sous plafond, 30 millions de repas servis depuis son ouverture… Mon troisième fait couler la bière à flots, quand mon quatrième continue de servir les plats qui ont fait sa renommée : choucroute, plateaux de fruits de mer ou gargantuesque omelette norvégienne. Mon tout fête ses 180 ans cette année. La Brasserie Georges (vous l’aurez deviné) représente bien plus qu’un restaurant. C’est une institution. Fondée en 1836 par l’Alsacien Georges Hoffherr, la grande dame toute ornée de marbre, boiseries et miroirs aura tout de même traversé deux guerres, quatre républiques, une royauté et un empire. De quoi faire tourner la tête à ce chef-d’œuvre art déco qui, pourtant, continue de jouer la carte de la convivialité. Ici, on ne vient pas dans une brasserie. On vient chez la Georges. Et pour son anniversaire, elle vous invite à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. L’occasion de faire le tour des cuisines et d’y rencontrer le Lyonnais Jean-Luc Chavent, qui vous contera l’histoire de la maison. Saviez-vous que près de 700 repas pouvaient être servis à chaque service ? Que certains motifs du carrelage, souvent interprétés à tort comme des croix gammées, représentent en réalité la svastika, symbole de paix bouddhiste ? Que plusieurs dizaines de ses tables ont pris les patronymes de célèbres habitués, de Lamartine à Jean Moulin en passant par Zola ? Une visite qui vous permettra aussi de découvrir la nouvelle identité visuelle de la brasserie qui, loin d’accuser son âge, possède toujours la coquetterie de ses jeunes années.

De 10 h à 11 h 30 et 15 h à 17 h 30. Inscription obligatoire et réservation sur place le jour même





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide