Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La Thuringe, cœur historique de l'Allemagne

le - - Evasion / Tourisme

La Thuringe, cœur historique de l'Allemagne
Maisons à Erfurt

Au centre de l'Allemagne, la Thuringe est une région touristique qui regorge de trésors culturels et naturels, dont les puissantes forteresses, châteaux, couvents et églises sont les « témoins de pierre ».

Erfurt, capitale de la Thuringe : une ville où il fait bon se promener en famille pour découvrir tous ses trésors culturels. De nombreuses boutiques traditionnelles s’alignent harmonieusement le long du Krämerbrücke (pont des Epiciers) : bijoux, boulangeries, galeries, céramique, antiquités, librairies, épiceries fines, chocolaterie… A l’aube, au détour d’une ruelle, il est même possible d’entendre les cloches de l’artisan boulanger qui distribue son pain.

Quelques pas dans la cité suffisent pour se rendre compte du poids de l’histoire. Les bâtiments aux couleurs multiples, datant du XXe siècle, sont issus des reconstructions après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Au cœur de la ville, la cathédrale Sainte-Marie et l’église Saint-Severus, auxquelles on accède en gravissant 70 marches, s’imposent comme les merveilles architecturales de la ville. La plupart des vitraux de la cathédrale, vieille de plus de 500 ans, ont été rénovés, ce qui lui donne un caractère unique.

La synagogue, classée Patrimoine mondial de l’Unesco, témoin de l’histoire de la communauté juive dans cette région de l’Allemagne, a été acquise par la Ville d’Erfurt en 1998 pour être restaurée puis transformée en musée en 2009. Sa visite permet de découvrir ses trésors : vaisselle en argent, bijoux en or, monnaie et lingots. Après avoir traversé toute la ville et découvert ses richesses, il est l’heure de passer à table ! Sur la place à quelques mètres du pont des Epiciers, une dizaine de restaurants proposent des plats traditionnels, comme la saucisse à griller de Thuringe que Goethe dégustait déjà. Sa recette existe depuis 600 ans : outre la viande de porc, la marjolaine, le cumin et l'ail, les quelque 3 000 charcutiers de Thuringe n'en dévoilent pas plus de sa composition !

 

Weimar, une histoire paradoxale

 

Située à une heure de train d’Erfurt, Weimar, trois fois plus petite que la capitale de la Thuringe, est aussi une ville majeure et emblématique de la région. Son histoire est assez paradoxale puisque c’est à Weimar que le Reich d’Hitler s’est établi mais c’est aussi dans cette ville que la démocratie allemande est née. En témoigne le Théâtre national  allemand, lieu de fondation de la République de Weimar, et le Mémorial de l’ancien camp de concentration de Buchenwald qui se dresse face à la ville. Son architecture est étonnante. En partant de la gare et en descendant l’avenue principale, votre regard s’arrêtera sur un immense bâtiment rectangulaire dont la construction n’a jamais été terminée. Sans forme particulière, il est constitué uniquement de fenêtres et trois balcons d’où Hitler tenait ses discours.

Plus on avance, plus la nature occupe une place importante dans la ville, comme par exemple le cimetière où a été inhumée l’épouse du célèbre Goethe, qui est aussi un parc où les gens se promènent et s’assoient pour observer la nature. En plus de toutes ses richesses naturelles et historiques, Weimar a été labellisée en 1999 « Ville européenne de la culture ». Rappelons que des poètes, peintres, musiciens, et architecte tels que Goethe, Schiller, Herder et Cranach, Liszt, Gropius, van de Velde et Nietzsche s’y sont établis en ces lieux et ont fait de la ville ce qu’elle est aujourd’hui : un centre de la vie spirituelle allemande. C’est également ici qu’est né le courant artistique du Bauhaus.

 

Le chat sauvage, symbole du parc national du Hainich

 

En plus de nous faire découvrir ces villes historiques, la Thuringe nous offre un paysage naturel extraordinaire. Sa forêt s’étend à perte de vue, la région dispose d’un réseau de plus de 16 000 kilomètres de sentiers pédestres et de plus de 1 700 pistes cyclables. Le parc national du Hainich, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, a obtenu le statut de site protégé en raison de ses nombreuses forêts de hêtres. Le symbole de ce parc naturel est le chat sauvage que les plus chanceux peuvent observer en liberté. Pour les autres, le parc a mis en place « La grange des chats » (centre d’informations), « La clairière des chats sauvages » (enclos reproduisant un espace naturel) et « Le chemin des chats sauvages » (parcours de 7 kilomètres avec un point de vue panoramique sur le Hainich).

Le slogan du parc est « Let nature be nature ! ». En effet, dans cet espace, l’homme n’intervient pas pour contrôler l’environnement, ce qui donne son caractère si particulier au parc. Dans le village de la forêt, de nombreux aménagements ont été construits à l’intension des plus jeunes pour les sensibiliser à la protection de la biodiversité : jeux éducatifs sur les plantes et les arbres, la migration des oiseaux… Pour les plus grands qui veulent parcourir les sentiers de la forêt, des rangers proposent des randonnées et communiquent leur passion de la nature. Ils vous feront ainsi découvrir le « Canopy Walk », une passerelle de 530 mètres de long d’où il est possible d’admirer à 360 degrés tout le parc du Hainich.

 

www.thuringe-tourisme.fr/




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide