Fermer la publicité

Seniors : la politique de maintien à domicile multiplie la demande de services

le 29 juin 2017 - Stéphanie BORG - Collectivités

Seniors : la politique de maintien à domicile multiplie la demande de services
Source Insee, Recencement de la population 2013 - Nombre et part de seniors dans les territoires d'Auvergne-Rhône-Alpes

L'enjeu du maintien à domicile et le vieillissement prévisionnel de la population devraient multiplier la demande de services associés.

En 2013, les seniors (+ de 75 ans), représentent 9,1% de la population régionale, soit 707 000 habitants. En 2050, si la tendance actuelle se confirme, le poid des seniors doublera, pesant ainsi sur la croissance démographique de la région, qui seraient alors de 9,5 millions d'habitants.

Cette augmentation de la population, couplée à une volonté de maintenir le plus longtemps possible les seniors à domicile en adaptant leur logement (souvent plus grands mais plus vétustes que pour les plus jeunes), devraient augmenter la demande de services associés (offres de soins, nouveaux EHPAD, programmes départementaux spécifiques). "Ce constat nous permet, grâce à une analyse très fine des territoires, d'élaborer notre futur plan régional de santé qui doit entrer en vigueur en 2018", souligne Marie-Hélène Lecenne, directrice de l'autonomie à l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes.

Si, globalement, le niveau de vie est plus élevé que les moins de 50 ans, leur taux de pauvreté est de 8 % contre 12% pour l'ensemble de la population régionale, leur condition de vie ne sont pas identiques d'un département à l'autre. Dans le territoire de Lyon Nord (Rhône), le taux de pauvreté est de 5% (majorité d'anciens cadres) tandis qu'il dépasse les 17% sur le territoire de Saint-Flour dans le Cantal (majorité d'anciens agriculteurs). A cela s'ajoute l'isolement des seniors (4 seniors sur 10 vivent seuls et 6 sur 10 sont des femmes) et leur éloignement aux services.

Néanmoins, quelle que soit leur situation, leurs conditions de vie se dégradent avec l'entrée en dépendance, à 83 ans en moyenne.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide