Fermer la publicité

Set gagnant pour l'open Sopra Steria

le - - Actualité

Set gagnant pour l'open Sopra Steria

La deuxième édition du tournoi lyonnais Challenger confirme le retour du tennis de haut niveau à Lyon. Celui-ci veut valoriser les jeunes joueurs et fédérer les passionnés de la raquette.

« Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître l’an dernier. Donc cette année, on renouvelle ! » Les partenaires du grand rendez-vous tennistique lyonnais de juin semblent avoir été conquis par l’événement et ont confirmé ou apporté leur soutien à Lionel Roux, le directeur du tournoi, lors de la présentation officielle de la deuxième édition. Ils sont ainsi plus de 70 sponsors, entreprises locales et nationales, amateurs et passionnés de tennis à s’engager auprès de l’ancien professionnel qui a créé le retour de ce sport à Lyon.
Après les qualifications les 10 et 11 juin, les matchs se succèderont du 12 au 18 juin, sur quatre courts en terre battue du tennis Club de Lyon, le TCL. Une réfection des terrains vient d’être réalisée, notamment sur le court central entièrement remis à neuf. « Cela s’imposait et c’était une demande de l’ATP », souligne Lionel Roux qui est, à l’heure actuelle, en discussion avec trois ou quatre joueurs qui figurent au classement 250. Michaël Llodra sera l’ambassadeur de cette édition, dotée de 75 000 dollars.
Si le spectacle de haut niveau est bien-sûr attendu par tous, le tournoi se construit néanmoins autour de valeurs qui prônent la proximité, la convivialité, la révélation de jeunes joueurs, l’esprit sportif et la bonne humeur. « Ce tournoi est basé sur les nouvelles générations. Il mettra en avant deux joueurs lyonnais de 2003, champion et vice-champion de France dans leur catégorie. Nous accueillerons aussi le Canadien Félix Auger Aliassime et Corentin Moutet, promis à un bel avenir. »
De beaux matchs d’exhibition et une montée en puissance des futures têtes de série sont attendus dans la foulée de Roland-Garros mais également dans celle de l’Open Park qui se déroulera au parc de la Tête d’Or fin mai. Pas de concurrence, bien au contraire selon Lionel roux. « L’open Sopra Steria s’appuie sur un club familial avec une histoire et un fort ancrage local. Les deux tournois seront complémentaires. Cela va créer un engouement pour le tennis à Lyon. Les Lyonnais vont être gâtés ! » Certaines journées qui affichent déjà complet sur le Central laissent augurer que les spectateurs, au nombre de 20 000 en 2016, seront encore plus nombreux en 2017.

Agnès Giraud-Passot
 




Agnès GIRAUD-PASSOT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide