Fermer la publicité

Signaux positifs pour l'emploi régional

le 01 mars 2017 - Severine RENARD - Economie

Signaux positifs pour l'emploi régional
Xavier Topalian - Studio le Carré - Pascal Blain

Les prémices d'une reprise économique ont été constatées en 2016. Hausse de l'intérim, baisse du chômage des jeunes, augmentation des retours à l'emploi laissent espérer que le plus dur est derrière.

Pascal Blain, directeur régional de Pôle emploi, égrène les résultats positifs de 2016. A retenir : l’inversion de la courbe du chômage de longue durée, en baisse de 1,2 % après des hausses de 9,6 % en 2015 et 8,3 % en 2014, mais aussi le retour à l’emploi de 481 000 personnes l’an dernier contre 455 000 en 2015. Des bons chiffres à nuancer. Fin décembre, le nombre de demandeurs d’emploi en Auvergne-Rhône-Alpes, dans les trois principales catégories, s’établit à 628 788, soit une légère progression de 0,1 % sur un an. Ce sont ainsi 4,5 Md € d’allocations qui ont été distribuées.


Au-delà des chiffres du chômage, Pôle emploi se félicite de l’amélioration de certains indicateurs. Ainsi, 63 % des demandeurs d’emploi sont satisfaits des services de l’établissement. Objectif : 70 %. « Dans la région, 101 000 demandeurs sont entrés en formation en 2016. 62 % sont en emploi 6 mois après », se réjouit Pascal Blain. Des formations qui ont concerné le transport-logistique, la manutention, les langues, la sécurité, l’informatique et la création d’entreprises.

En direction des entreprises, Pôle emploi mobilise 545 conseillers dédiés qui ont été en relation avec 56 000 entreprises. Ces efforts paient avec un taux de satisfaction en hausse de 5 points à 68,5 %. Si 77 % des offres d’emploi sont satisfaites, entre 25 000 et 35 000 offres par an ne sont pas pourvues en Auvergne-Rhône-Alpes, notamment dans les secteurs du numérique, de la santé, de la métallurgie et de la plasturgie. « En 2016, notre site Internet a diffusé un million d’offres régionales. Si 5,3 millions de déclarations préalables à l’embauche ont été enregistrées dans la région, le marché réel est à 2 millions quand on exclut l’intérim, les contrats de quelques jours et le secteur du spectacle. Pôle emploi représente donc la moitié du marché », analyse le directeur régional.

Pour 2017, plusieurs grands projets devraient soutenir l’emploi : les recrutements d’Hexcel et AIA dans l’aéronautique, les villages de marques de Villefontaine et Bellegarde, les installations de Lactalis et Kline dans la Plaine de l’Ain et d’Allopneus à Valence, le déploiement des compteurs Linky d’Enedis… Ces entreprises recruteront peut-être des seniors, toujours très touchés par le chômage. « Le chômage des jeunes recule de 5,7 % sur un an, mais celui des seniors augmentent de 5 % », indique Pascal Blain.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide