Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Danse : hommage à Kazuo Ohno à Vaulx-en-Velin

le - - Spectacle vivant

Danse :  hommage à Kazuo Ohno à Vaulx-en-Velin
Matteo Bertelli

La chorégraphe Anan Atoyama présente sa dernière création, Hidden Body au Centre Culturel Charlie-Chaplin. Une pièce en forme d'hommage au danseur et chorégraphe Kazuo Ohno.

En résidence prolongée dans la salle vaudaise depuis 2012, elle revient ici avec une pièce qui promet d'être étrange et déroutante. De fait, le processus créatif s'est étalé sur plus d'un an, entre résidences à Ramdam, à la Cartoucherie de Vincennes et ailleurs, et d'autres projets que porte la chorégraphe installée à Lyon depuis 2008. Il faut dire aussi que ce n'est pas rien de s'atteler à un hommage à l'un des figures les plus marquantes du butoh et l'un de ses fondateurs, Kazuo Ohno.

Monument chorégraphique décédé à l'âge canonique de 103 ans, Kazuo Ohno fait partie de ces légendes du spectacle vivant auxquelles on doit le mythique Hommage à La Argentina, un solo qui le rendit célèbre en 1980 lors de son passage au festival de Nancy (alors dirigé par un certain Jack Lang), avant sa venue en 1986 pour la deuxième Biennale de la danse de Lyon. Pédagogue hors-pair, il a reçu et formé toute une génération de danseurs, danseuses et chorégraphes dont Catherine Diverrès et Bernardo Montet.

©Ph.Gabriele

Il a également influencé durablement les artistes qui l'ont rencontré et continue, par-delà la mort, avec son fils et héritier spirituel, Yoshito Ohno qui continue d'enseigner son art et sa philosophie. Il fallait donc un certain courage à Atoyama pour tenter de « traduire à nos contemporains sa vision de la danse ».

©Matteo Bertelli

« La danse doit révéler la forme de l'âme », disait il. C'est ce que vont tenter de faire les trois danseuses et le danseur. Chercher « les connexions entre leur mémoire et leur corps afin de revivre chaque moment avec une énergie authentique.

©Ph.Gabriele

En puisant dans leur identité et leur diversité, Hidden Body fleurit dans l'éphémère de l'existence » écrit la chorégraphe dans sa note d'intention. Keiji Haino, musicien-compositeur qui a assisté à la première de La Argentina de Kazuo Ohno et eu l'opportunité de travailler avec lui, est de la partie, tout comme le styliste technolphile Unrealage. À découvrir sans attendre !

Centre Culturel Charlie Chaplin, 18 au 20 octobre.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide