Fermer la publicité

Un Campus multi-site pour la Lumière

le 12 juillet 2017 - Jacques DONNAY - Services

Un Campus multi-site pour la Lumière
Photo DR - Assemblée générale constitutive du Campus Lumière

Premier en son genre dans l'Hexagone, le Campus Lumière, inauguré le 30 juin à Lyon, se propose de fédérer des établissements secondaires et du supérieur, pour accompagner le développement de la filière lumière.

Officiellement baptisé Campus des Métiers et des Qualifications « Lumière Intelligente et solutions d’Eclairage Durables », le Campus Lumière a été inauguré vendredi 30 juin à la CCI de Lyon. Pour piloter ce Campus multi-site labellisé par le ministère de l’Education Nationale, trois acteurs représentant le monde de l’entreprise et celui de l’enseignement se sont réunis : Cluster Lumière, IUT Lyon 1 et Lycée Branly. « Et nous sommes en lien avec le Rectorat de Lyon et le Conseil Régional », précise Henri Coulloumme-Labarthe, Président du Campus Lumière et vice-président du Cluster Lumière.


Concrètement, le Campus Lumière fédère un réseau de lycées, de CFA et d’établissements d’enseignement supérieur, atour d’un objectif pragmatique : élever le niveau des compétences professionnelles dans la lumière, afin de développer l’activité et le rayonnement des entreprises de la filière éclairage. Une ambition saluée par les professionnels du secteur, conscients des enjeux d’avenir pour leurs entreprises. « Nous avons en effet besoin de jeunes qualifiés et de faire monter en compétence nos salariés au travers d’actions de formation continue », analyse Henri Coulloumme-Labarthe.

Pour atteindre cet objectif, quatre axes de travail ont été défini : développer la culture lumière et éclairage dans les formations, favoriser les relations école / entreprise et l’insertion professionnelle des jeunes, créer des parcours de formation menant aux métiers de l’éclairage, valoriser et faire connaître la filière éclairage et ses métiers. Car aujourd’hui, de l’avis des professionnels, la filière éclairage est victime d’une image archaïque de la lumière. « Les jeunes ignorent la richesse des métiers que nous sommes en mesure de leur proposer », poursuit-il. Avant de conclure : « Or, nos entreprises auront quelque 10 000 emplois à pourvoir au cours des prochaines années. » Une perspective de nature à susciter des vocations.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide