Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Un condensé de Tchekhov au Théâtre de la Renaissance

le - - Spectacle vivant

Un condensé de Tchekhov au Théâtre de la Renaissance
Bob Mauranne - Regardez la neige qui tombe

On l'avait raté à sa création, l'hiver dernier au théâtre des Clochards Célestes. Depuis, il est passé en Avignon avec un joli succès critique et revient ici au Théâtre de la Renaissance pour une semaine de représentations. Il s'agit de Regardez la neige tomber... de Philippe Mangenot, un très joli spectacle d'après la vie et l'oeuvre de Tchekhov, auquel il a d'ailleurs emprunté le titre, une phrase que le dramaturge russe aurait rétorqué à la critique d'un spectateur.

Regardez la neige qui tombe... se présente comme « une pièce-paysage » précise Philippe Mangenot dans sa note d'intention, une pièce en devenir puisqu'elle va continuer d'évoluer au fil des lieux où elle se joue, au fil des lettres publiées en français en octobre dernier aux éditions Bouquins que continue de lire Mangenot et Rafaèle Huou, la comédienne qui joue la femme de l'écrivain-médecin, Olga Knipper.

Soucieux d'être au plus près des comédiens comme du public, de vivre une expérience commune plutôt que se « donner en spectacle » il entremêle la vie et l'oeuvre de celui qui a toujours eu à cœur de peindre l'âme humaine au plus près de la réalité, allant jusqu'à se plonger dans l'enfer des bagnards de l'île de Sakhaline.

Ainsi, Mangenot se met en scène, avec trois fois rien, si possible des accessoires trouvés sur le lieu de représentation, tel Tchekhov et son actrice (sa femme) répétant, évoquant par petites touches la vie du dramaturge, mais aussi endossant des rôles de ses pièces, tel Platonov ou encore Youri (dans L'Ours).

Sous nos yeux se matérialise sa langue, son univers, sa vie, sa mort aussi, un verre de champagne à la main. Figure en terre lyonnaise, compagnon de route de Bruno Carlucci, Philippe Mangenot s'adonne joyeusement à Tchekhov après s'être rassasié de Shakespeare avec Hamlet 60, une condensation radicale de la pièce la plus célèbre de son auteur en 2013. En compagnie d'André Markovicz, fidèle traducteur des deux dramaturges.

G.V.P.

Théâtre de la Renaissance, 20 au 25 novembre,www.theatrelarenaissance.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide