Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Théâtre /un "Hôtel Feydeau" accueillant à souhait, au TNP

le - - Spectacle vivant

Théâtre /un "Hôtel Feydeau" accueillant à souhait, au TNP

Le TNP accueille le dernier Lavaudant, metteur en scène qui a longtemps présidé aux destinées du théâtre, avec un montage de pièces de Georges Feydeau monté en janvier dernier au théâtre de l'Odéon à Paris. Une bonne partie de rire !

Rien de tel que Hôtel Feydeau pour se dérouiller les zygomatiques avant les fêtes de fin d'année. Le public connaît Feydeau et ses vaudevilles caustiques, aussi grinçants et noirs et que drôles et grotesques, tout comme Georges Lavaudant, grand spécialiste du dramaturge qui avait monté Un Chapeau de paille d'Italie mémorable ici-même en 1993. Mais l'idée de Lavaudant est plutôt de réaliser un télescopage de cinq pièces du maître du vaudeville, quatre qu'il associait déjà lui-même et qu'il appelait Du mariage au divorce et une dernière inachevée, pour donner à voir un spectacle qui se croque comme un bonbon acidulé.

La scénographie d'une sobriété exemplaire figure le hall d'un hôtel chic, tout blanc avec des fauteuils tapissés de velours de toutes les couleurs, des bouquets de fleurs blanches, formant l'écrin parfait pour quelques pas de danse esquissés par l'ensemble de la troupe, en interludes ponctuant l'ensemble du spectacle.

Les interprètes sont tous formidables, avec tout de même une mention spéciale à Grace Seri et Manuel le Lièvre, tous deux irrésistibles, impulsant un rythme endiablé à ce montage volontairement fragmenté des pièces les plus noires et les plus misogynes de Feydeau.

Et c'est un plaisir de retrouver Gilles Arbona et André Marcon, vieux compagnons de route du metteur en scène, en train de se lancer dans des pas de cha-cha-cha, à la fois fragiles et décidés. Les costumes hyper-soignés et les lumières de Lavaudant lui-même accentuent l'aspect festif de cet Hôtel Feydeau qui a des petits airs du Palace de Jean-Michel Ribes ! Parfait pour se mettre en joie !

Gallia Valette-Pilenko

TNP, jusqu'au 23 décembre, www.tnp-villeurbanne.com

Le voyage de Malenky au TNG

Première création de l'année d'une compagnie en résidence -si l'on excepte la récente très belle pièce créée à Micromondes, Je suis la bête de la compagnie (Mi)zzaj-, Le voyage de Malenky (qui signifie petit en russe) est une singulière proposition de Clément Arnaud et Rodolphe Brun, un « théâtre cinémarionetique » qui mêle procédés anciens (type lanternes magiques et machineries héritées de la tradition du théâtre à l'italienne) et marionnettes avec manipulateurs à vue. Tout en faisant appel aux publics du théâtre en demandant à des enfants et des adolescents de mettre en bocaux leur présent, récipients qui seront exposés du hall à la salle de théâtre. Intrigant périple à découvrir aux Théâtre les Ateliers, le 16 décembre, www.tng-lyon.fr




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide