Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères : Un mammouth aux Brotteaux

le - - Enchères

Enchères : Un mammouth aux Brotteaux
Squelette de mammouth du pléistocène estimé 450 000 / 500 000 EUR

Après le dinosaure, c'est au tour d'un rare squelette de mammouth d'être présenté le 16 décembre par Maître Claude Aguttes aux Brotteaux, lors d'une vente entièrement consacrée à l'histoire naturelle.

Provenant de Sibérie, ce très rare squelette date du pléistocène tardif. D'une hauteur de 3,40 mètres pour un poids estimé aux alentours de 1 400 kg, ce spécimen présenté en position de marche est estimé à ce jour comme le plus important détenu dans une collection privée. Bien complet de ses deux impressionnantes et gigantesques défenses (3,32 m pour l'une, 3 m pour l'autre), ce remarquable spécimen est attendu entre 450 000 et 500 000 € mais pourrait largement dépasser cette estimation. A noter, et c'est important, que ce squelette est pourvu de toutes ses autorisations de sortie du territoire russe et peut donc être valorisé, exporté, revendu et utilisé publiquement à des fins commerciales.

Outre une belle collection de fossiles, on retient encore dans la même vente une exceptionnelle araignée de mer géante du Japon d'1 m 50 d'envergure, soit le plus grand arthropode vivant dont la durée de vie peut atteindre 100 ans. 10 000 à 12 000 € sont attendus pour ce rare et impressionnant crabe araignée du Japon en excellent état de conservation.

Hôtel des ventes des Brotteaux, samedi 16 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.aguttes.com

Un rare coffret de messager chez Bremens & Belleville

Belle vente de fin d'année sous le marteau de Maîtres Bremens et Belleville, avec quelques lots phares comme ce coffret de messager orné d'une imagerie coloriée représentant la Crucifixion avec deux larrons. Situé vers 1500, ce rarissime coffret en bois gravé illustré d'une gravure estimée comme copie d'époque d'un travail de Jean d'Ypres est estimé entre 10 000 et 20 000 €. Au catalogue, on retient également un exceptionnel meuble à musique de J. H Heller fait à Berne vers 1890, meuble équipé d'un système de 6 cylindres rotatifs en laiton interchangeables permettant de passer quelques 48 morceaux. Dans une ébénisterie de style Napoléon III, ce rare meuble à musique est estimé entre 5 000 et 6 000 €.

Bremens & Belleville, hôtel des ventes Lyon Presqu'île, dimanche 17 décembre à 15 h - Catalogue complet et expositions sur www.interencheres.com

Tenture sino-portugaise chez De Baecque & Associés

Textiles, costumes et accessoires sont au catalogue d'une nouvelle vente consacrée à ce sujet, le samedi 16 décembre au nouvel hôtel des ventes de la rue Vendôme. Dans les tiroirs, une très belle tenture sino-portugaise brodée provenant probablement des ateliers de Macao et datant du second tiers du XVIIIe siècle. Composée de deux panneaux cousus sur le milieu, cette tenture est brodée de fil de soie sur toile de coton à motifs d'un fouillis de feuilles ponctué de pivoines et autres fleurs exotiques. A noter également, la représentation de deux phénix accompagnés de paons, faisans, singes en habits facétieux et autres tigres aux yeux perçants. Malgré quelques trous et restaurations anciennes visibles au dos, cette exceptionnelle tenture est estimée entre 10 000 et 15 000 €.

De Baecque & Associés, samedi 16 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Adjugés !

Bijoux, mode et grands crus étaient au catalogue de deux ventes proposées les 11 et 20 novembre par Maître Cécile Conan-Fillatre à l'hôtel d'Ainay. Au marteau, on retient dans la vente du 11, les 8 500 € portés par un acquéreur sur un sac « Birkin » de la maison Hermès en cuir grainé tricolore bleu marine, rose poudré et jaune ; tandis qu'un modèle identique mais cette fois de couleur bleu jean atteignait sans difficulté 5 000 €. Au chapitre des montres et bijoux, une montre en or jaune 18 K de la marque Blancpain modèle « Leman GMT réveil-Anniversaire » trouvait preneur à 6 500 €, alors qu'un diamant demi taille non monté pesant 3,23 cts en couleur supposée G/H était enlevé pour 12 000 €.

Toujours sous le même marteau mais à propos cette fois de grands crus, on notait le 20 novembre, les 7 600 € atteints par une bouteille de Romanée Conti millésime 1980 estimée avant la vente entre 5 000 et 5 500 €, mais aussi les 5 100 € portés par un amateur sur un ensemble de 12 bouteilles de Château Lafite Rothschild Pauillac 1993, initialement estimé entre 4 200 et 4 500 €.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide