Fermer la publicité

Une convention CNC/Région pour le cinéma et l'image

le - - Cinéma

Une convention CNC/Région pour le cinéma et l'image
ES - Au centre, Frédérique Bredin, présidente du CNC, à sa gauche, Florence Verney-Carron

En marge et à l'occasion du festival Lumière, une convention pour la création cinématographique a été présentée, par la présidente du Centre national du cinéma (CNC), Frédérique Bredin, et la vice-présidente chargée de la culture à la Région, Florence Verney-Carron.

La nouvelle convention 2017-2019 entre le CNC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes doit être signée dès la fin de l'année, après avoir été soumise au vote de l'assemblée régionale en novembre. Un premier constat positif : la région nouvelle investit plus en proportion que sous l'ancienne configuration Rhône-Alpes+Auvergne. La première convention du genre a été signée en 1990 en Rhône-Alpes et en 1997 en Auvergne.

La convention comporte 2,1 M€ que va apporter le CNC (grand établissement d'Etat) sur un total de 6,5 M€ (5,3 dans la précédente convention) financés par La Région principalement, et par deux autres collectivités qui entrent dans la danse : le Département de la Drôme, et la communauté d'agglomération de Valence. Au total, en incluant cette convention, la Région investira 10,6 M€ sur l'éducation à l'image, la création, le patrimoine.

La Drôme est concernée au premier plan par l'important pôle image de la Cartoucherie de Bourg-les-Valence, fleuron de la production française de film d'animation, qui comporte aujourd'hui plus de 400 emplois sur les Studio Folimage (fondé par Jacques Rémy Girerd (auteur de La Prophétie des grenouilles) et le studio TeamTo notamment.

Les actions communes couvertes par la convention portent sur l'animation des salles en milieu rural, le soutien aux projets d'écriture, le pôle animation de la Drôme, le soutien aux écoles des métiers du cinéma…

Ce partenariat a déjà contribué à la réalisation d'oeuvres comme Ma vie de Courgette de Claude Barras et Céline Sciamma, Django d'Etienne Comar, Knock de Lorraine Levy, Tout là-haut de Serge Hazanavicius ou Le Prix du succès de Teddy Lussi-Modeste.

Hors cette convention la principale aide régionale au cinéma passe par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, structure de co-production, dirigée par Grégory Faes fondée par Roger Planchon.




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide