Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Robolex, premier laboratoire juridique sur la robotique

le - - Droit

Robolex, premier laboratoire juridique sur la robotique
Mes Philippe Veber, Nicolas Fanget, Fabienne Chebroux-Monin et Alexandra Goumot-Neymon (© Michel Godet)

Au-delà des questions d’ordres éthique, philosophique et économique que pose la robotique, l’utilisation croissante de robots dotés d’une certaine « autonomie » ne manquera pas un jour ou l’autre d’alimenter la chronique juridique.

« Il faut anticiper les problèmes qui ne manqueront pas d’apparaître avec l’introduction de robots dans la vie quotidienne du monde professionnel, comme dans celui des particuliers », remarque Me Veber, initiateur de ce laboratoire. Encore, ne parlons-nous pas de l’usage militaire qui peut déjà faire débat. Accident, responsabilité, vie privée, santé, manipulation malveillante, perte de maîtrise, robots chirurgiens, robots de compagnie sont autant de sujets qui posent question.
Et puis, comment définir la frontière, si tenue soit-elle, entre l’usage traditionnel d’un robot et celui utilisé pour l’espionnage industriel, voire au service de l’intelligence économique et du renseignement industriel ? N’est-ce pas un passage entre la technologie militaire et son application au monde civil ?
On parle déjà, grâce aux nanotechnologies, d’applications que n’aurait pas reniées James Bond à ses débuts. Ainsi, les Coréens ont développé une « mouche intelligente », une sorte de drone minuscule qui peut voler dans le bureau d’un ingénieur ou d’un p-dg et retransmettre en direct, image et son. L'aspirateur autonome des sociétés de nettoyage ne cachera-t-il pas lui aussi un micro et une caméra ?

« Et si pour une fois le droit anticipait »

Alors concurrence déloyale, pillage technologique ou plus simplement évolution des nouvelles technologies et de ses développements ? Rassemblant des avocats, des juristes, des chercheurs et des universitaires, Robolex a pour vocation « d’envisager l'avenir, afin d’identifier les problèmes qui pourraient survenir ». Ethique et sociologie cohabitant avec analyse des technologies. « Et si pour une fois le droit anticipait », ajoute le créateur de Robolex, sans oublier qu’il faut toujours faire la part des choses entre le progrès technique censé faire le bien de l'humanité et les menaces qu'il peut entraîner. Demain, c’est déjà aujourd’hui. Agé de 47 ans, le Lyonnais Philippe Veber a créé le cabinet Veber et Associés en 1995, spécialisé en droit social, immobilier, des affaires, des sociétés, du sport, des transports et assurances ou encore des NTIC. Implanté à Lyon, mais aussi à Paris, il est composé de cinq avocats associés.

Michel Godet




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide