Fermer la publicité

27 nouveaux commissaires aux comptes ont prêté serment

le 11 mai 2017 - Michel GODET - Chiffre

27 nouveaux commissaires aux comptes ont prêté serment
Photo : Michel GODET - Le président Olivier Arthaud, entouré par les prestataires de serment

C'est à la cour d'appel de Lyon que 27 nouveaux commissaires aux comptes ont prêté serment, le 28 avril. Un moment solennel avec la présence du Premier président Régis Vanhasbrouck et de la procureure générale Sylvie Moisson qui ont recueilli les prestations.

Sylvie Moisson n’a pas manqué d’insister sur les valeurs morales et professionnelles nécessaires dans l’exercice de la profession de commissaire aux comptes : « Vous devez savoir faire recours au Parquet général, lors de doutes et de suspicions avérés en matière d’audit chez vos clients. La nature frauduleuse ne souffre pas de discussions ».

Pour le président de la compagnie régionale des commissaires aux comptes de Lyon, Olivier Arthaud, cette cérémonie est empreinte d’une symbolique forte. Elle représente pour les jeunes auditeurs, désormais consœurs et confrères, un engagement très fort, marquant l’entrée dans la profession, mais aussi au sein de la société et de son libéralisme économique. « Le commissaire aux comptes est bien l’un des régulateurs de cette économie, acteur d’une profession très encadrée, par les normes, la déontologie ou encore le contrôle d’activité ».

Après avoir rappelé l’origine de la profession réglementée et son rôle, le président Arthaud a largement insisté sur les valeurs que sont la compétence, l’indépendance, le courage, l’honnêteté intellectuelle, mais aussi l’humilité. Et se tournant vers l’avenir, il n’a pas manqué de parler pour cette belle profession de remise en question, de revendication d’autres champs d’intervention auprès des autorités de tutelle, sans oublier la volonté d’être innovant et stratégique. Et de conclure : « Pour devenir attractive, notre profession doit muter du statut d’expert vers celui de manager et de leader ».

Désormais tiers légaux au service de l’intérêt général, les nouveaux commissaires aux comptes, après cette prestation de serment solennelle, ont pris toute la mesure du poids de leur engagement dans la profession et des qualités professionnelles et morale qu’elle requière. Qui plus est, leur jeunesse dans la profession devrait leur permettre d’en faire bouger les lignes.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide