Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Vu du Pont, à voir au Radiant

le - - Spectacle vivant

Vu du Pont, à voir au Radiant
© Thierry Depagne

Décidémment, les Lyonnais ont de la chance. La fine fleur du théâtre européen visite Lyon. Après Krystian Lupa la semaine dernière au TNP voici que Ivo Van Hove honore la capitale des Gaules de sa venue avec sa version de la pièce d'Arthur Miller, "Vu du pont".

Vu du pont avait été créée en 1955 puis modifiée l'année suivante. Montée à l'époque à Londres puis à Paris au théatre Antoine par Peter Brook dans une traduction de Marcel Aimé, elle n'a jamais été retraduite depuis et méritait de revenir à un texte plus proche de l'original, un texte plus sec et précis que celui qu'avait travaillé Aimé pour satisfaire au goût supposé du public.

Et Ivo Van Hove, nouvelle star des théâtres européens notamment après Lazarus, le dernier projet de Bowie, après avoir monté la pièce à Londres en 2014, a demandé à Daniel Loayza d'en faire une nouvelle traduction pour sa recréation aux Ateliers Berthier en 2015. Il faut savoir que le conseiller artistique de l'Odéon-Théâtre en a fait une spécialité, lui qui a rafraîchi les plus célèbres des pièces de Miller, Mort d'un commis-voyageur et La chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams pour Claudia Stavisky en 2013 au Théâtre des Célestins, entre autres.


L'action se situe dans les années 30, dans le milieu des dockers du quartier de Red Hook, à l'ombre du pont de Brooklyn. C'est une histoire vieille comme le monde de jalousie et de justice, une tragédie moderne qui s'ancre parfaitement dans l'actualité, puisqu'elle traite de l'immigration, sujet brûlant et éminemment contemporain.

La force de la mise en scène du metteur en scène flamand est d'inscrire les personnages dans un espace trifontal, épuré et intemporel où le spectateur peut observer le drame qui se joue derrière le plexiglass. Tout comme il a invité les comédiens à « déchiffrer sous l'anecdote l'intensité des situations ». Avec Charles Berling dans le rôle de l'oncle vengeur, Alain Fromanger dans celui de son avocat et Caroline Proust (paraît-il admirable selon les critiques parisiennes).

G.V.P.
Théâtre des Célestins au Radiant, 11 au 15 avril, www.celestins-lyon.org




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide