AccueilActualitéSens interdits, le festival lyonnais super engagé

Sens interdits, le festival lyonnais super engagé

Malgré un contexte financier fragile, le festival lyonnais Sens interdits tient bon et présente vaille que vaille sa prochaine édition.
L'opéra du villageois de Zora Snake, un spectacle à découvrir lors de la prochaine édition du festival Sens interdits à Lyon.
© Patrick Siboni - L'opéra du villageois de Zora Snake, un spectacle à découvrir lors de la prochaine édition du festival Sens interdits à Lyon.

Actualité Publié le ,

A l’instar d’autres festivals, d’autres théâtres, Sens interdits, le festival que tous les amateurs de théâtre contemporain nous envient, a dû faire face à plusieurs facteurs qui ont mis en danger sa survie. Le ralentissement des échanges internationaux suite à la crise sanitaire, la guerre en Ukraine et les conflits un peu partout sur la planète, sans oublier la suppression de la subvention régionale.

En dépit de tout cela, il propose pour sa huitième édition, au mois d'octobre, une affiche qui donne envie de s’y plonger et maintient une programmation exigeante, qui ne renie aucune de ses valeurs.

Festival Sens interdits : un fil rouge sur les femmes en résistance

Pour cette édition 2023, il n'y aura pas mois de 18 spectacles dans 22 lieux partenaires venus de 12 pays différents, certains lieux assurant l’intégralité des coûts des spectacles qu’ils produisent, tels le théâtre des Célestins, la maison de la Danse, et les ateliers Frappaz. Chacun accueille et soutient respectivement Antigone in the Amazon de Milo Rau,Toi, moi, Tituba de Dorothée Munyaneza et Ce que j’appelle oubli de Christophe Garniouze.

Deux d’entre eux s’inscrivent dans le fil rouge Femmes en résistance, à l’instar des deux propositions de Jeanne Diama, artiste malienne très engagée dans la reconnaissance de la parole des femmes, Tafé Fanga ? Le pouvoir du pagne ? et Cousu main, deux spectacles qui mettent en scène des femmes et leurs souffrances.

Autre temps fort, un week-end ultra-marin qui donne à voir la création guadeloupéenne, martiniquaise et réunionnaise, trop souvent reléguée hors des réseaux. Sans oublier l’indéfectible fidélité au théâtre KnAM qui présente sa nouvelle création, après son exil à Lyon depuis le début de l’agression russe.

Infos pratiques

Festival Sens interdits, du 14 au 28 octobre. Ouverture de la billetterie le 4 septembre.

Programmation : sensinterdits.org.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 avril 2023

Journal du15 avril 2023

Journal du 08 avril 2023

Journal du08 avril 2023

Journal du 01 avril 2023

Journal du01 avril 2023

Journal du 25 mars 2023

Journal du25 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?